ACCOMPAGNER
Accueil  >  FAQ, questions fréquemment posées par les employeurs
    Voir l'agenda Voir toutes les vidéos

SEPH - Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées

Voir les publications

Voir les enquêtes

Voir les bilans d'activité

Voir
 

FAQ (questions fréquemment posées ) « Employeur »


Embaucher et intégrer des personnes handicapées ? Et pourquoi pas ???
Certaines entreprises sont historiquement impliquées dans l’emploi de personnes handicapées ; d’autres sous la pression de la Loi affichent une volonté récente d’intégration du handicap… sans nier les difficultés.


1. Quelques idées reçues qui ont la peau dure…

« Mon entreprise n’est pas accessible »  
- handicap n’est pas synonyme de fauteuil roulant, seul 1 % des personnes handicapées sont dans cette situation.

« Nos postes de travail ne sont pas adaptés » 
- si le handicap d’un salarié nécessite un aménagement, l’AGEFIPH appuie l’entreprise à travers un financement qui compense le handicap.

« Notre activité est trop dure pour les personnes handicapées »  
- Diabète, problèmes cardiaques, lombalgies, allergies, bégaiement sont autant de symptômes courants pouvant être reconnus comme des handicaps. Ils sont pourtant compatibles avec un grand nombre de métiers.

« Je crains la réaction des autres salariés »   
- 87 % des salariés disent que travailler avec un collègue handicapé est enrichissant (sondage réalisé par L’AGEFIPH et Louis Harris auprès de 400 entreprises – 100 employant des TH – 300 n’en employant pas)

« Un salarié handicapé ne peut pas être aussi compétent qu’un valide »   
- 93 % des employeurs ayant recruté un collaborateur handicapé sont satisfaits. Ils les jugent aussi compétents, motivés et plus stables dans l’emploi.

« Les personnes handicapées ne sont pas assez formées »   
- L’AGEFIPH accompagne de manière très significative les contrats d’apprentissage, de professionnalisation, les actions spécifiques pré-qualifiantes et qualifiantes ainsi que toute autre action de formation débouchant sur un emploi pérenne.

« C’est compliqué »     
- Qu’il s’agisse de recrutement, d’aménagement de poste, de sensibilisation de salariés au handicap, de suivi dans l’entreprise, d’actions de communication…l’AGEFIPH, grâce à un réseau d’experts habilités, soutien l’entreprise dans sa démarche.

« Le travailleur handicapé es%t il un salarié protégé ? »  
- Non, il n’est pas plus protégé qu’un autre salarié (cf code du travail)


2. Les freins à l’intégration de travailleurs handicapés

La représentation du handicap :

La perception du handicap en entreprise reste complexe en fonction du type de handicap de la personne et en fonction du type de poste proposé.

Les employeurs encore réticents à l’embauche de travailleurs handicapés évoquent des obstacles tant internes (au niveau du personnel de l’entreprise, des clients,…) qu’externes (inadéquation entre les besoins de l’entreprise et le niveau de formation des candidats handicapés par exemple,…). Les personnes handicapées seraient plus difficile à manager, à licencier, avec des arrêts maladie plus fréquents, ce qui entrainerait plus de travail pour les autres salariés. L’employeur va retenir en premier le handicap et ces freins plutôt que les compétences et la qualification des candidats. On imagine le handicap lourd alors que la plupart du temps, le handicap ne se voit pas.

…la réalité est bien différente : 93% des employeurs ayant recrutés un collaborateur handicapé sont satisfait. Les préjugés tombent car employer un travailleur handicapé, cela signifie souvent plus de solidarité dans l’entreprise.

Les travailleurs handicapés sont plus ponctuels, moins absents, plus motivés pour garder leur emploi qu’ils ont du mal à décrocher. Il y a donc de bonnes raisons de les embaucher.

La crise :   

Recruter une personne handicapée en période de crise ?

Stagnation durable de l’économie, précarisation de l’emploi, recours au chômage partiel, baisse des effectifs des salariés…et emploi de personnes handicapées dans tout ça, doux rêve ou réalité ?

L’Agefiph à mis en place un plan de soutien de 2009 à 2011 pour favoriser l’accès à l’emploi, consolider l’emploi, renforcer la formation des salariés handicapés, l’accès et le maintien dans l’emploi des séniors, amplifier la qualification et l’accès à l’emploi notamment des jeunes.


Un partenaire pour accompagner votre démarche : Cap emploi 68-67  


Pour toute information complémentaire n'hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact.


 

Action et Compétence, Association régionale de droit privé à but non lucratif, conventionnée par le Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité et par l' AGEFIPH
siège social : 140 rue du Logelbach - 68000 COLMAR Tél. : 03 89 41 88 12 - Fax : 03 89 41 47 97